Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
préavis de grève
#11
Bravo heureuse de savoir que ça bouge un peu ailleurs.

Chez nous rien ou du moins rien qui ne parvienne à mes oreilles ......
#12
Suite à notre grève, nous avions demandé également
de bénéficier de la présomption d' innocence
c'est enfin acquis !
ci-dessous extrait du courrier reçu signé du président du conseil départemental :

"conscient que vos missions sensibles vous exposent au risque de dénonciation et d'accusations parfois sans fondement, inhérent aux métiers exercés au contact d'enfants et de familles très fragilisées, la collectivité a, par le passé, mis en place plusieurs dispositifs d'accompagnement visant à vous soutenir et à renforcer votre professionnalisation. Il s'agit notamment:
•  des accompagnements individuels et collectifs organisés par le service de l'accueil familial (SDAF),
•  de l'organisation de formations, d'analyses de pratiques,
•  de la mise à disposition depuis 2019 de documents, disponibles en consultation libre sur le portail numérique des assistants familiaux,
•  du dispositif de soutien depuis juin 2007 entre pairs via les Assistants Familiaux Ressources (A. F. R),
•  de la mise en oeuvre de la protection fonctionnelle (lettre d'admonestation, aide au dépôt de plainte,...) si vous vous estimez victimes des agissements d'un usager, en raison de l'exercice de vos fonctions,
•  de la récente mise  en place du  document unique d'évaluation des risques professionnels des assistants familiaux. Malgré ces accompagnements, il peut néanmoins apparaitre des situations pour lesquelles la collectivité est destinataire d'informations laissant craindre une situation de danger, de risque de danger d'un enfant ou jeune majeur accueilli ou de remise en cause de votre posture professionnelle

En conséquence, en cas de suspicion d'un risque de mise en danger de la santé, de la sécurité, la moralité des enfants qui sont confiés ou ont été confiés ou au motif de faits risquant de compromettre gravement leur éducation ou  leur  développement physique, affectif, intellectuel et  social, la  collectivité départementale, dans le  cadre de  sa responsabilité en  matière de protection de  l'enfance et  par  application du  principe de précaution, peut éloigner temporairement ou définitivement les enfants accueillis à votre domicile.
Ces décisions ne préjugent pas de l'issue des investigations judiciaires qui sont lancées en pareil cas,  mais  le  doute doit être au bénéfice de l'enfant. Elles sont  lourdes de conséquences et ne sont jamais prises à la légère. Dans ces cas précis, il est donc nécessaire que la collectivité puisse vous apporter, au-delà de ce qui préexiste, une protection financière en adéquation avec votre statut.
C'est pourquoi, je vous informe qu'à compter du 1er septembre 2021 sera mis en place un dispositif visant à maintenir votre rémunération durant toute la procédure à laquelle vous pourriez être soumis en cas d'accusation
"
On n'est pas orphelin d'avoir perdu père et mère, mais d'avoir perdu l'espoir (proverbe malien)
#13
bonjour

c'est excellent ce genre de nouvelles

çà vaut la peine de se mobiliser et de revendiquer

Il y a une manifestation nationale pour les AF le 20 mai prochain

Rapprochez-vous de vos syndicats pour avoir les modalités dans vos départements